Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En pleine expansion, Yubo lève 11,2 millions d’euros





Le 16 Décembre 2019, par La Rédaction

L’application Yubo vient d’annoncer une levée de fonds de 11,2 millions d’euros menée par Iris Capital et Idinvest Partners, aux côtés d’Alven, investisseur historique, Sweet Capital et Village Global. Destinée à renforcer son implantation en France et à l’étranger et à développer son accès à de nouveaux marchés, cette levée de fonds est une belle réussite pour la première plateforme sociale française. Selon son co-fondateur et CEO Sacha Lazimi, Yubo permet à ses utilisateurs de « sociabiliser dans le monde digital de la même manière qu’ils nouent des amitiés dans la vie réelle ».


Maintenir la dynamique de croissance du réseau social
 
Rassemblant plus de 25 millions d’utilisateurs dans le monde, Yubo connait une croissance soutenue, centrée notamment sur les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, la France et les pays scandinaves. Avec cette nouvelle levée de fonds, Yubo aspire à développer sa présence dans certains pays stratégiques, notamment le Brésil et le Japon.
 
Les utilisateurs de la plateforme ont ainsi cumulé, en cinq ans, plus de 30 millions de live streams vidéo, échangé 10 milliards de messages écrits et se sont faits plus de 2 milliards d’amis. Si elle est encore loin des mastodontes du secteur, notamment Facebook, Twitter et Instagram, la plateforme connait une notoriété croissante.
 
Et surtout, Yubo semble en passe de pérenniser un modèle économique viable avec un chiffre d’affaires de près de 10 millions de dollars en 2019 lié au développement d’une offre premium permettant aux utilisateurs de bénéficier de fonctionnalités exclusives. Dans un écosystème très concurrentiel, la rentabilité économique était, pour les fondateurs de Yubo, loin d’être acquise.
 
Vers un nouveau modèle pour les plateformes sociales ?
 
 Yubo souhaite passer du modèle du social media au « social discovery ». L’objectif est, selon son CEO, de « replacer la sociabilité au cœur des interactions digitales » et d’être un « vecteur de nouvelles amitiés ». Cette stratégie est une réponse directe aux critiques touchant les réseaux sociaux, accusés d’impacter très fortement le développement psychologique des adolescents, qui en sont les utilisateurs les plus assidus. Pour ce faire, Yubo a fait le choix de ne pas implémenter de système de like sur la plateforme, devançant ainsi Instagram qui a décidé, en novembre dernier, de tester la fin du like pour ses utilisateurs du monde entier.
 
Face aux inquiétudes, garantir la sécurité des utilisateurs
 
 Dans un climat de défiance envers les réseaux sociaux, nourri par les inquiétudes autour des fausses informations (fake news), des images violentes ou de l’exposition des plus jeunes à des prédateurs sexuels, le réseau social Yubo a, très rapidement, mis en œuvre des mesures drastiques de modération et de contrôle des contenus diffusés.
 
Pour faire face aux contenus inappropriés, Yubo s’est ainsi engagé durablement en mettant en œuvre des outils de contrôle poussés, alliant intelligence artificielle et modération humaine. Les algorithmes développés par Yubo permettent, par exemple, de savoir si une personne est nue ou en sous-vêtement, entrainant directement un avertissement et une expulsion dans la minute, si rien n’est fait.
 
Pour interdire l’accès à la plateforme aux moins de 13 ans, autre faille majeure des applications social media dans leur ensemble, Yubo a développé, en partenariat avec Yoti, une société spécialiste du secteur, un outil de reconnaissance des photos de profil et, si nécessaire, de vérification des cartes d’identité. Une décision d’autant plus forte que le taux de pénétration des moins de 13 ans sur les réseaux sociaux était estimé, en 2017, à près de 80 %. En octobre 2019, Yubo annonçait avoir d’ores et déjà supprimé plus de 20 000 profils.
 
Enfin, pour faire face à la problématique complexe du harcèlement en ligne qui aurait touché, selon l’IFOP, 22 % des 18 – 24 ans en 2018, Yubo s’est attaché à développer des partenariats avec certains organismes spécialisés, destinés à mettre en œuvre des solutions innovantes de contrôle, prévention et modération. Pour renforcer la sécurité sur sa plateforme, Yubo prévoit aussi de multiplier par cinq le nombre de ses modérateurs afin de pouvoir continuer, en cas d’abus identifié, d’intervenir en temps réel.
 
Cette levée de fonds témoigne de la confiance accordée à Yubo par les fonds d’investissement et devrait permettre à la start-up d’accélérer son développement international mais aussi de consolider sa progression en France, où Yubo rassemble déjà plus d’un million d’utilisateurs.
 
 



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook