Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Encore un nouveau patron chez Benetton





Le 5 Avril 2017, par

La valse des patrons se poursuit à la tête de Benetton. La célèbre marque de prêt-à-porter s'apprête à introniser un nouveau dirigeant afin de relancer les ventes.


C'est Tommaso Bruso, nommé directeur des opérations, qui prendra la suite de Marco Airoldi, administrateur délégué qui était à la tête de Benetton depuis 2014. Ce dernier démissionne de son poste, contribuant ainsi à la rotation des patrons au sein du groupe : une demi-douzaine en quinze ans.

Bruso dirige actuellement la filiale américaine de la marque Diesel. Il prendra la suite de son prédécesseur avec un mandat clair… et complexe : relancer Benetton qui souffre face à des géants de l'habillement comme Zara et H&M. Airoldi avait de son côté remodelé la structure financière du groupe, avec d'un côté le métier de base de l'entreprise, de l'autre son patrimoine immobilier.

Depuis 2013, Benetton est également lancé dans une restructuration de taille. L'enseigne compte en effet plus de 5 000 boutiques partout dans le monde. Le but est de réduire les pertes évidemment, mais aussi de retrouver un peu de la superbe dont jouissait la marque dans les années 80 et 90, grâce entre autres à des campagnes publicitaires tonitruantes. Benetton a accusé une baisse de son chiffre d'affaires de 1,2% l'an dernier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : benetton

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook