Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Énergie éolienne : la France en retard en Europe





Le 18 Octobre 2023, par La rédaction

Le rapport récent de la Cour des Comptes dresse un constat critique des efforts de la France en matière de développement de l'énergie éolienne, qui pourrait lui coûter cher en amendes.


Manque d'efficacité pour l'énergie éolienne

La Cour des Comptes a publié un rapport pointant les insuffisances de la France en matière de développement de l'éolien. Selon ce document, la France est le seul pays européen à ne pas avoir atteint les objectifs fixés par la directive de 2018 sur les énergies renouvelables. À la fin de 2022, les capacités éoliennes développées en France n'étaient que de 20,9 GW, soit seulement 80 % de l'objectif fixé dans la dernière Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Ce manquement expose le pays à de potentielles sanctions financières et l'oblige à acheter des « droits statistiques » à ses voisins européens, ce qui pourrait coûter entre 500 et 900 millions d'euros pour l'année 2020 seule.

La Cour des Comptes identifie plusieurs facteurs entravant le développement de l'éolien en France. Parmi ces obstacles, la réglementation actuelle limite le foncier disponible pour la construction des parcs éoliens à seulement 20 % du territoire français. De plus, les délais pour obtenir les autorisations de construction sont considérablement longs : sept ans pour les parcs terrestres et dix ans pour les parcs maritimes. Ces délais sont « parfois près du double des pays voisins », précise le rapport.

Obstacles réglementaires et administratifs

La Cour note également une absence de coordination interministérielle efficace. « Aujourd'hui, l'action est menée par plusieurs administrations. La coordination interministérielle n'est pas encore structurée », soulignent les magistrats. Malgré ces constats peu encourageants, la Cour des Comptes reconnaît certains efforts législatifs récents pour pallier ces insuffisances. La loi d'accélération des énergies renouvelables (AER) de mars dernier « cherche à remédier » à ces obstacles et « fait de la simplification des procédures une priorité ». 

Cependant, les « zones d'accélération » créées par cette loi ne garantissent pas nécessairement une meilleure cohérence avec les objectifs de la PPE, selon la Cour. Les magistrats recommandent une meilleure organisation des services de l'État, notamment dans le cadre du développement de l'éolien maritime. Le rapport préconise de « structurer la maîtrise d'ouvrage et le pilotage du déploiement des parcs éoliens en mer », tout en critiquant la procédure actuelle comme « peu agile ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook