Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Engie : 1 900 suppressions de postes d’ici 2019, selon la CGT





Le 3 Mai 2017, par

Engie devrait procéder d’ici à 2019 à 1 900 suppressions de postes, annonce la CGT. Plusieurs activités sont concernés comme les relations clientèle, ainsi que le siège.


Le siège du groupe, qui se répartit entre Paris, Londres et Bruxelles, va être restructuré. 618 salariés sont concernés, dont 416 postes pour la France. La CGT évoque même un total de 600 salariés pour l’Hexagone, 200 postes n’ayant pas été pourvus. Engie a annoncé ce plan au mois d’avril, mais prévoit aussi la création de 114 postes.

Ce n’est pas le seul changement que l’entreprise compte impulser pour réduire ses effectifs, qui se montent à 25 000 postes en France dans la partie « Énergie ». En juin 2016, le syndicat parlait déjà de 950 emplois qui seront supprimés d’ici 2018, et notamment 750 pour la France. Les relations clientèle devraient ainsi subir une perte de 800 salariés (dont 600 pour les particuliers, le reste pour les entreprises).

20% de cette activité devraient être externalisés ou délocalisés à l’étranger, au Maroc, à l’île Maurice et au Portugal, assure la CGT. Par ailleurs, le syndicat annonce des suppressions d’emplois dans l’informatique, le négoce, l’exploration production ainsi que chez Storengy, l’opérateur de stockage, pour un total de 500 postes. En tout, ce sont 10 000 salariés dans le monde qui pourraient être touchés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : engie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook