Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Engie condamné pour abus de position dominante





Le 22 Mars 2017, par

Engie a pioché dans son fichier d'abonnés aux tarifs réglementés du gaz pour leur commercialiser des offres de marché. Une pratique illicite qui n'est autre qu'un abus de position dominante, a jugé l'Autorité de la concurrence, qui inflige une lourde amende de 100 millions d'euros à l'ex-GDF Suez.


Le secteur du gaz est ouvert depuis 2004 pour les professionnels, et depuis 2007 pour les particuliers. Or, le marché n'est pas aussi fluide qu'il le devrait en raison de la méconnaissance des consommateurs de la possibilité de changer gratuitement de fournisseur.

Engie a « tiré profit de contacts avec les clients aux [tarifs réglementés] pour leur proposer des offres de marché », explique le gendarme de la concurrence. Le groupe a exploité un fichier destiné exclusivement à remplir une obligation de service public. L'entreprise s'est également rendu coupable de tentatives pour « reconquérir ses anciens clients aux [tarifs réglementés] ayant changé de fournisseur ». 

Par ailleurs, le groupe a usé d'un argument commercial trompeur selon lequel Engie garantit une sécurité d'approvisionnement supérieure à la concurrence. Enfin, les offres de marché d'Engie n'étaient pas forcément les plus compétitives… La société n'a pas contesté les faits et a demandé un arrangement à l'amiable. Mais même avec une procédure de transaction, l'amende reste particulièrement élevée. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : engie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook