Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Entrave à la concurrence : Amazon poursuivi aux États-Unis





Le 26 Mai 2021, par Quitterie Desjobert

Le géant du e-commerce Amazon est poursuivi aux États-Unis, pour abus de position dominante et entrave à la concurrence.


Amazon poursuivi pour entrave à la concurrence

Entrave à la concurrence : Amazon poursuivi aux États-Unis
Karl Racine, le procureur de Washington, a annoncé mardi 25 mai 2021 son intention de poursuivre l’entreprise américaine Amazon pour abus de position dominante et entrave à la concurrence. La plateforme de e-commerce est notamment accusée d’empêcher ses vendeurs de fixer des prix trop élevés. Amazon doit être la plateforme qui propose le prix le plus bas. Une situation que dénonce le procureur, qui estime qu'Amazon « maximise ses profits aux dépens des vendeurs et des consommateurs forcés de payer des prix artificiellement élevés, tout en nuisant à la compétition et à l’innovation ».

Le procureur demande donc à la justice de condamner Amazon aux versements de dommages-intérêts, ainsi que la mise en place de mesure empêchant ce genre de situation de quasi-monopole de se reproduire. Karl Racine estime que « le comportement d'Amazon et sa part de marché prouvent son intention de bâtir un monopole, avec une dangereuse probabilité de succès ». 

Amazon dénonce des objectifs contraire à l’antitrust

Amazon de son côté rappelle que sa mesure visant à sanctionner les vendeurs qui proposent leurs produits moins chers ailleurs n’a plus court depuis 2019. Et dans un communiqué, la firme déclare ne pas abuser de sa position dominante : « C'est exactement l’inverse ! Les commerçants déterminent leurs prix pour les produits qu'ils vendent dans notre magasin. Amazon est fier de proposer des prix bas sur une sélection large, et, comme n'importe quel magasin, nous nous réservons le droit de ne pas mettre en avant des offres dont le prix n'est pas compétitif ».

Pour Karl Racine, si la mesure initiale n’existe plus, « en réalité, ils (Amazon) ont discrètement remplacé cette clause par une autre, équivalente ». Ainsi, le procureur souhaite que la justice aille jusqu’à l’établissement de mesures de démantèlement, si cela s’avérait nécessaire. 

Pour l’entreprise de Jeff Bezos, les demandes du procureur vont trop loin puisqu’elles « forceraient Amazon à afficher des prix plus élevés pour les clients, ce qui est paradoxalement contraire aux objectifs essentiels des lois antitrust ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook