Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Entre Apple et Facebook, c'est la guerre des mots





Le 3 Avril 2018, par

Le torchon brûle entre Apple et Facebook. Les deux géants de la Silicon Valley sont sur des positions diamétralement opposées quand à l'exploitation des données personnelles de leurs utilisateurs.


Apple a principalement bâti son modèle économique sur la vente de matériels. La protection de la vie privée et la confidentialité font partie de l'ADN du constructeur informatique, qui n'entend pas dévier de ce chemin malgré le fait qu'il y ait 1,3 milliard de ses appareils en circulation dans le monde. Voilà qui pourrait représenter un joli pactole, si d'aventure Apple se décidait à vendre les données de tout ces utilisateurs, mais l'entreprise californienne s'y refuse, quitte même à croiser le fer avec les autorités américains qui exigent des portes dérobées pour accéder au contenu d'un iPhone.

C'est pourquoi la réaction de Tim Cook, le PDG d'Apple, ne s'est pas faite attendre quand, pour les besoins d'une émission de télévision, il lui a été demandé ce qu'il aurait fait à la place de Facebook, plongé dans le scandale Cambridge Analytica. Pour lui, Apple n'aurait jamais été dans cette situation, tout simplement : pas question de vendre les informations privées des utilisateurs. De son côté, Facebook s'est fait prendre au piège en autorisant cette société de conseil britannique à utiliser les données de dizaines de millions d'utilisateurs : cette exploitation a permis à Cambridge Analytica de peser sur l'élection présidentielle américaine.

« La vérité est que nous pourrions faire une tonne d'argent si nous monétisions notre consommateur, si notre consommateur était notre produit », a expliqué Tim Cook. Mark Zuckerberg, le fondateur et patron de Facebook, a vertement répliqué à son homologue d'Apple dans une interview audio : « Vous savez, je trouve cet argument, selon lequel si vous ne payez pas d'une façon ou d'une autre, nous ne pouvons pas nous soucier de vous, extrêmement désinvolte. Et pas du tout aligné avec la vérité ». Il rappelle aussi que les produits d'Apple sont particulièrement élevés et qu'ils ne peuvent être achetés que par une petite frange de la population. Facebook cherche à mettre ses services à la portée de tout le monde…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Facebook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook