Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Entretien avec Jicey





Le 28 Novembre 2023, par Bertrand Coty interview


Jicey, pourriez-vous nous confier votre cheminement vers l’art ?

j’ai toujours été attirée vers l’esthétique à tous les niveaux, j’aime ce qui est beau, raffiné, équilibré, que ce soit la beauté d’un paysage, le charme d’une maison, la confection d’une robe du soir, la création d’un meuble , d’une lampe, etc..

J’ai pratiqué la danse classique pendant 10 ans et j’ai participé à de nombreux galas.
Mon grand-père était artiste peintre (natures mortes à l’huile) et mon père dessinait au fusain.

Vers la trentaine, j’ai suivi des cours de dessin à l’Académie Chevalier à Brive puis trop accaparée par ma vie professionnelle et la naissance de mes enfants j’ai manqué de temps pour poursuivre ces cours.

J’éprouvais toujours ce besoin de savoir si j’avais hérité du talent de mon grand-père et si j’étais capable de relever le défi alors j’ai pris des cours à l’École des Arts plastiques de Brive puis auprès d’un artiste peintre local connu et reconnu et j’ai eu le déclic… je me suis mise à peindre et mon approche artistique s’est orientée vers l’abstrait et l’utilisation majeure de couleurs vives. J’ai commencé à prendre du plaisir…

Quels sont les traits communs de vos collectionneurs, que vous disent-ils de leur imaginaire face à vos tableaux ?

je suis heureuse de constater que mes collectionneurs ont une imagination débordante face à mes tableaux et se les approprient immédiatement, leurs commentaires me surprennent, mais c’est toujours positif, ils disent comprendre cet abstrait-là, et apprécient par-dessus tout l’harmonie des couleurs.

Parlez-nous de votre moment de création. Avez-vous besoin de bruit, de silence, d’isolement ou est-ce une fulgurance ?

 Je ne peins pas pour peindre, pour moi la peinture est le miroir de l’âme et dans mon cas elle reflète mes émotions, ma spontanéité et l’authenticité du message que je veux transmettre, mes toiles correspondent à l’état d’esprit dans lequel je me trouve au moment de leur exécution. Dans ce cas, j’aime être seule en écoutant du jazz.

Quelle est la place d’Internet dans votre relation aux amateurs d’art par rapport aux expositions comme votre dernier accrochage à Arcachon ?

Je reste pragmatique par rapport à Internet dans son ensemble, j’essaie de m’en servir le plus intelligemment possible, mais je reconnais que c’est un outil extraordinaire pour communiquer et pour se situer , tenir compte des observations ou commentaires pour progresser. Par rapport à ma dernière exposition à Arcachon, je ne peux que me féliciter des bienfaits de la communication faite sur les réseaux nombreux et positifs.

https://www.jicey.art/


France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook