Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Épargne : les Français y pensent, moins de la moitié y parvient





Le 12 Décembre 2022, par La rédaction

Épargner, c'est une bonne idée dans l'absolu, mais encore faut-il avoir les moyens de remplir son bas de laine. Les Français sont plus nombreux à y penser que l'an dernier, mais moins de la moitié d'entre eux peuvent mettre de côté.


Une épargne désirée par beaucoup de Français

Dans une période marquée par les incertitudes en tout genre, vouloir épargner est un réflexe qu'ont beaucoup de Français, malgré une inflation qui pousserait à consommer tout de suite pour éviter de payer trop cher demain. Néanmoins, la hausse des prix entraîne cependant l'augmentation des taux de rémunération pour les différents placements, ce qui ne peut qu'attirer les épargnants. Une enquête menée par l'Ifop pour le compte de Mon Petit Placement montre que les Français sont nombreux à vouloir mettre de côté.

En fait, ils sont 7% de plus que l'an dernier à songer à remplir leur bas de laine. Mais encore faut-il en avoir les moyens ! 46% des Français sont ainsi en mesure d'épargner chaque mois. Il existe de fortes disparités entre les ménages aisés et les plus modestes : chez les premiers, il est évidemment beaucoup plus facile de mettre de côté, avec un pourcentage qui grimpe à 82%. C'est tout l'inverse chez les ménages les moins fortunés, où seuls 20% arrivent à le faire.

Énormes différences entre ménages aisés et ménages modestes

L'étude relève aussi la différence importante qu'il existe dans le montant de l'épargne réalisée chaque mois, en fonction des revenus. En moyenne, les Français disent mettre de côté 400 euros par mois, ce qui parait très élevé (4.800 euros par an). Toutefois, on voit bien que le niveau des différents livrets d'épargne bat des records chaque mois. Les ménages les plus aisés mettent de côté 780 euros par mois (9.000 euros par an).

Ces ménages parviennent donc à épargner plus de la moitié d'un smic chaque mois. Du côté des ménages les plus modestes, la somme épargnée est évidemment sans commune mesure, même si elle demeure malgré tout assez forte puisqu'on parle de 300 euros par mois en moyenne (3.600 euros par an).



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook