Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Etats-Unis : transparence obligatoire sur l'écart de salaire patron/employés





Le 6 Août 2015, par Léa Pfeiffer

Cette règle, entrera en vigueur en 2017 et s'appliquera à la plupart des entreprises côtés en Bourse. Issue de la loi de régulation Wall Street 2010, elle déchaîne la colère des lobbies financiers américains.


shutterstock
shutterstock

Transparence totale

La plupart des grandes entreprises américaines seront désormais tenues de dévoiler l'écart de rémunération entre les patrons et leurs salariés, a indiqué mercredi 6 août le gendarme de la Bourse aux Etats-Unis (SEC).
Concrètement, les grands groupes américains devront publier dans leur rapport annuel le ratio entre la rémunération des PDG et le revenu médian de leurs employés. Néanmoins, une certaine "flexibilité" a été accordée aux entreprises pour établir ce ratio, notamment en choisissant la date de référence pour calculer le salaire médian de leurs salariés, a indiqué la présidente de la SEC Mary Jo White.
 

Le débat est plus vif que jamais

LA découverte de ces ratio est sensible d'alimenter le débat sur le creusement des inégalités aux Etats-Unis. En effet, la rémunération des patrons américains a explosé au cours des dernières décennies: elle était en moyenne en 2013 près de 300 fois supérieure à celle d'un salarié médian contre 20 fois en 1963, selon une étude du centre de réflexion Economic Policy Institute.

"Dire que les avis sont divisés est très en deçà de la réalité", a reconnu la présidente de la SEC Mary Jo White dans un discours transmis à la presse. De son côté, le lobby patronal de la Chambre de commerce américaine a vivement critiqué cette règle, qualifiée de "faveur" accordée aux syndicats. "Quand la transparence est utilisée pour promouvoir des intérêts particuliers au lieu de fournir une meilleure information aux investisseurs, c'est un pas dans la mauvaise direction", a estimé l'organisation dans un communiqué.

 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook