Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

États généraux de l'alimentation : les propositions d'Emmanuel Macron pour le revenu des agriculteurs





Le 12 Octobre 2017, par

Les agriculteurs verront-ils une hausse de leurs revenus dans les mois qui viennent ? C'est en tout cas un des objectifs des États généraux de l'alimentation, qui menaçaient de s'enliser suite à plusieurs controverses. Le discours d'Emmanuel Macron ce mercredi 11 octobre est venu fixer le cap.


Durant ce discours, le président de la République a fait plusieurs propositions afin d'améliorer les revenus des agriculteurs. La première d'entre elles repose sur un rééquilibrage des contrats commerciaux qui régissent les producteurs et les distributeurs. Il s'agit d'inverser la méthode de calcul des prix des produits agricoles : la formation des prix s'appuiera sur le coût de production, a assuré Emmanuel Macron. Cela implique des modifications dans la loi, ce qui sera fait dès le premier semestre 2018, a-t-il annoncé, quitte à passer de nouveau par des ordonnances.

Autre mesure défendue par le chef de l'État : faire en sorte de faciliter les regroupements de producteurs. Plus puissants, ils seront en mesure de peser face à la grande distribution qui fixe ses prix sans laisser voix au chapitre aux agriculteurs. Là aussi, l'État devra modifier la loi, en particulier le droit à la concurrence. Emmanuel Macron veut aussi plus de transparence pour les coopératives afin d'éviter l'opacité qui peut régner entre les dirigeants de ces coopératives et leurs affiliés.

En revanche, la modification du seuil de revente à perte qui agite les discussions des États généraux, n'a pas été abordé par le président de la République. Il en parlera à la clôture de cette consultation. En tout état de cause, l'Élysée ne veut pas faire reposer les changements indispensables à la filière sur les seules épaules des consommateurs. Il y a cependant urgence à agir pour améliorer les revenus des agriculteurs : en 2016, ils s'établissaient entre 13 000 et 15 000 euros annuels.



Tags : agriculture

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook