Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Euro Disney : fréquentation et revenus en baisse





Le 13 Novembre 2016, par

En 2015, le parc Euro Disney fêtera ses 25 ans. Mais la fête pourrait bien être gâchée par une fréquentation et des revenus en baisse, comme c’est le cas pour l’exercice 2015 - 2016 du parc de loisirs.


Les résultats ne sont en effet pas brillants pour Euro Disney. Le parc Disneyland Paris, installé à Marne-la-Vallée, enregistre pour l’ensemble de l’exercice 2015 - 2016 une perte nette particulièrement importante de 705 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 1,27 milliard d’euros (-7%). Du jamais vu pour l’exploitant et un sacré défi pour Catherine Powell, la présidente du groupe Euro Disney.

Disneyland Paris reste la première destination touristique en Europe, mais avec 13,4 millions d’entrées sur l’exercice, cela représente une perte de 1,4 million. En cause, évidemment, la menace terroriste qui pèse lourd dans la décision des touristes de venir en France. La clientèle française, en augmentation d’un point avec 49% des visiteurs, ne compense pas totalement la chute de fréquentation.

Cela pèse aussi sur les nuitées dans les hôtels du parc, tout comme sur les résultats du Disney Village. L’anniversaire des 25 ans se présente donc sous de mauvais auspices. Mais le groupe espère que les améliorations apportées au parc, notamment l’espace dédié à Ratatouille, soient de nature à attirer de nouveau le public. En espérant que la menace terroriste soit en retrait.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : euro disney

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook