Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Europe : Google devra faire une place à la concurrence





Le 5 Février 2014, par

Google a fini par accéder aux demandes de la commission européenne. Après trois ans d'enquête et de rodomontades, le moteur de recherche américain accepte de faire plus de place à la concurrence.


L'accord oblige Google à promouvoir, dans ses résultats de recherche, et aux côtés de ses services (restaurants, hôtels, etc.), les offres promotionnelles de trois de ses concurrents. Ils seront sélectionnés suivant « une méthode objective », avec un affichage clair pour les utilisateurs, d'une manière identique aux résultats des services affiliés à Google.
 
Google était accusé par la concurrence de favoriser ses propres services en affichant ses liens en tête de la page de résultats. L'accord a été laborieux : le moteur de recherche a proposé par trois fois des concessions rejetées par les services du commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia. Ce dernier se déclare ravit de voir Google proposer « un choix réel entre divers services, présentés d'une manière comparable, leur laissant choisir la meilleure solution ». Il faut dire qu'avec une part de marché de 80% en Europe, la commission se devait d'être exigeante envers Google.
 
L'entreprise américaine risquait gros dans cette affaire : 10% de son chiffre d'affaires annuel, soit l'équivalent de 5 milliards de dollars. Malgré tout, Google a longtemps semblé prendre l'affaire de haut. Les négociations ont été « longues et difficiles », d'après le commissaire. La dernière proposition lancée il y a un mois avait ainsi été jugée inacceptable par la commission. Les nouvelles concessions du moteur de recherche vont lui permettre d'échapper aux sanctions, au détriment de ses revenus publicitaires.
 
Google ne fait finalement ici que reproduire ce que la société a accepté aux États-Unis. La FTC (Federal Trade Commission) a finalement renoncé à infliger une amende à Google qui a accepté de revoir l'affichage de ses résultats publicitaires.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook