Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Eurostar : des ambitions pour les 20 ans





Le 14 Novembre 2014, par

Le 14 novembre 1994, un drôle de train prenait la route avec à son bord des passagers prêts à vivre une grande aventure : rouler… sous la Manche. Il y vingt ans, le premier Eurostar était en effet sur les rails : une épopée humaine et financière, dont l'avenir semble enfin assuré.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le tunnel sous la Manche semble aujourd'hui une chose acquise, presque banale, mais à l'époque c'était tout à fait autre chose. Son coût a atteint les 15 milliards d'euros, et sa construction serait pratiquement impossible aujourd'hui en l'état du marché. Outre le percement du tunnel en lui même, Alstom a imaginé et produit un train aux capacités spécifiques (c'est Siemens qui a pris le relais de la construction de rames depuis 2010).

Eurostar concurrence largement les compagnies aériennes, puisque le train sous la Manche atteint les 80% du marché sur le voyage Paris-Londres. Il a cependant fallu se montrer très patient pour voir les premiers fruits de cette aventure : l'entreprise n'est en effet devenue profitable qu'en 2010; l'an dernier, elle a généré 857 millions de livres de revenus pour 54 millions de résultat d'exploitation. Eurostar en a aussi profité pour franchir le seuil des 10 millions de passagers.

La société de transport vise désormais les 14 millions de voyageurs sur ses lignes d'ici à 2020. Elle mise sur sa clientèle domestique, les Français et les Britanniques évidemment, mais aussi sur les voyageurs d'affaire et les touristes du monde entier. Afin d'y parvenir, Eurostar va investir un milliard d'euros sur trois ans pour moderniser sa flotte et ses services à bord. Et en 2016, la concurrence va pouvoir circuler dans le tunnel sous la Manche : Deutsche Bahn a fait connaître son intérêt.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : eurostar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook