Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Eurostar évite le dépôt de bilan





Le 20 Mai 2021, par Olivier Sancerre

Eurostar ne connaîtra pas de dépôt de bilan. L'entreprise qui fait circuler ses trains sous le tunnel sous la Manche, va en effet bénéficier d'un coup de pouce bienvenu de ses actionnaires.


Les actionnaires à la rescousse

Depuis le déclenchement de la crise sanitaire, en mars 2020, Eurostar avait drastiquement réduit son activité : un aller-retour quotidien entre Paris et Londres contre 15 habituellement, et un aller-retour entre Bruxelles et Londres au lieu de 9 avant la pandémie. Le chiffre d'affaires de l'entreprise a chuté de 95%… Dans ces conditions, le dépôt de bilan était proche et le dossier empoisonnait les relations entre Paris et Londres : la France exigeait le sauvetage d'Eurostar, mais le Royaume-Uni faisait valoir qu'il n'était plus actionnaire de l'entreprise britannique…

Le sauvetage est finalement venu des actionnaires d'Eurostar. La SNCF, la Caisse des dépôts et placements du Québec, Hermès Infrastructure et la SNCB belge ont accepté de mettre la main à la poche via un recapitalisation à hauteur de 50 millions de livres. Ils garantissent également 150 millions de prêts bancaires. Et les banques vont ouvrir une ligne de crédit à hauteur de 50 millions. Le tout représente une somme de 250 millions de livres, soit environ 290 millions d'euros.

Hausse des fréquences

Eurostar assure dans le communiqué que ces mesures de soutien lui permettront de « faire face à ses obligations financières à court et moyen termes ». Sur le plus long terme, l'entreprise mise sur le redémarrage progressif de l'activité en lien avec la levée des mesures de restriction. Ainsi, à partir du 27 mai, la fréquence des allers-retours entre Paris et Londres va augmenter : deux liaisons, puis trois à compter de la fin du mois de juin.

« Eurostar augmentera la fréquence progressivement au cours de l'été, au fur et à mesure de l'assouplissement escompté des restrictions de voyage », détaille l'entreprise. Celle-ci compte aussi sur la fusion avec Thalys (Paris-Bruxelles-Amsterdam) qui va apporter un surcroît d'activité. Ce projet, démarré en 2019, est bloqué depuis la crise épidémique.



Tags : eurostar

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook