Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Explosion du chômage en avril





Le 29 Mai 2020, par La rédaction

Le chômage au mois d'avril a connu une très forte hausse, selon la Dares, le service statistiques du ministère du Travail. Il fallait s'y attendre, mais est-ce le retour du chômage de masse ?


Du jamais vu

En avril, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, autrement dit les personnes n'ayant exercé aucune activité, a enregistré 843.000 nouvelles entrées par rapport au mois précédent. Du jamais vu dans les annales du ministère du Travail. Cela représente une progression de 22,6% en l'espace d'un mois ! Le nombre de demandeurs d'emplois dans cette catégorie atteint 4.575.000 personnes, un niveau record depuis la création de cette série en 1996. La catégorie A a accueilli le mois dernier la majeure partie des demandeurs d'emploi des catégories B et C qui ont logiquement baissé de près de 30% (-633.600 personnes).

Le service statistiques du ministère confirme que « trois quarts de la hausse du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A observée ce mois-ci est alimentée par des personnes inscrites en catégories B et C en mars ». En tout, ces trois catégories enregistrent une hausse des inscrits de 209.300 personnes, un chiffre en hausse de 3,6%, « la plus forte hausse mensuelle jamais enregistrée », explique la Dares. La mauvaise série se poursuit donc, puisqu'au mois de mars, les demandeurs d'emploi dans la catégorie A avaient augmenté de 246.100 inscrits (+7,1%).

Le confinement pèse lourd

Selon le ministère du Travail, la hausse du nombre d'inscrits dans les catégories A, B et C intervient alors que les entrées à Pôle Emploi ont reculé de 19,1%. Les sorties ont elles aussi baissé de manière encore plus importante : -34,9%. C'est mi-mars que les mesures de confinement ont débuté, paralysant une grande partie de l'activité économique. Mais c'est en avril que les mesures de confinement se sont fait le plus sentir puisqu'elles ont duré tout le mois. Ce n'est que le 11 mai que le déconfinement progressif a débuté. 

Il n'est d'ailleurs pas certain que les chiffres du chômage s'améliorent nettement en mai, de nombreux secteurs d'activité étant toujours fermés. Dans ce contexte, on peut s'interroger sur ce qu'aurait été ce bilan sans les mesures de chômage partiel mises en place par le gouvernement pour éviter l'explosion du nombre des inscriptions à Pôle Emploi.



Tags : chômage

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook