Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

FMI : l'inégalité d'accès aux vaccins compromet la croissance mondiale





Le 29 Juillet 2021, par Olivier Sancerre

Pour sortir de la crise économique liée à la pandémie, mieux vaut être une économie développée. Le FMI tire la sonnette d'alarme : l'accès aux vaccins est inégal entre les pays riches et les pays émergents ou en développement.


Des prévisions de croissance en hausse pour les pays développés

La plupart des économies développées devraient bénéficier d'une normalisation de leur niveau d'activité dès cette année, selon le Fonds monétaire international (FMI). L'institution basée à Washington a publié de nouvelles prévisions de croissance pour 2021 qui sont encourageantes pour la zone euro (+4,6%), le Royaume-Uni (+7%) ou encore les États-Unis (+7%). Les mesures de soutien et les plans de relance accélèrent la progression du produit intérieur brut, que ces pays n'ont aucun mal à financer.

Ces pays bénéficient aussi d'un large accès aux vaccins, ce qui leur permet de redémarrer plus rapidement. Mais ce n'est pas le cas pour les économies émergentes et en développement. L'Inde devrait afficher une croissance de 9,5% cette année, un chiffre certes important, mais en recul de 3 points par rapport aux précédentes prévisions. La croissance chinoise sera aussi moins importante à 8,1% (-0,3 point).

La croissance des économies émergentes en danger

Les économies développées vont profiter d'une croissance globale de 5,6% en 2021, soit 0,5 point de plus que les précédentes estimations. Quant aux pays en voie de développement et émergents, la croissance recule de 0,4 point, à 6,3%. Pour le FMI, cette divergence des niveaux de croissance s'explique par l'accès aux vaccins, devenu « la principale ligne de rupture [qui divise] la reprise mondiale en deux blocs ». Les économies émergentes subissent en effet une résurgence des cas de contamination, comme en Inde où le variant delta fait des ravages.

Le FMI relève que 40% de la population dans les pays développés sont complètement vaccinés, alors qu'ils ne sont que 11% dans les économies émergentes (la population vaccinée est encore plus faible dans les économies en développement). Pour atteindre l'objectif de vacciner 40% de la population mondiale d'ici la fin de l'année, le FMI propose un plan à 50 milliards de dollars. Un investissement faible au vu de l'enjeu : le Fonds estime en effet les pertes à 4.500 milliards de dollars d'ici 2025 en raison des variants qui apparaissent dans les populations non vaccinées.



Tags : vaccin

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook