Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Face à Netflix et Amazon, le groupe Canal+ dans la tourmente





Le 6 Juillet 2019, par Paul Malo

Face à une concurrence mondialisée, le groupe de télévision payante Canal+ prépare un plan de départs volontaires "massif".


Est-ce la fin d’une époque ?

Canal+, filiale du groupe Vivendi, annonce réduire ses effectifs en France, avec un plan de départs volontaires sur au moins 500 postes. Le groupe comptait l'an dernier 16,2 millions d'abonnés à travers le monde, dont 8,3 millions en France. Mais dans l’Hexagone, on compte 300.000 abonnements individuels directs en moins  par rapport à 2017, avec 4,73 millions d’abonnés. En cause : en France, la concurrence de BeIN Sports, SFR (Altice) et bientôt Mediapro.

Mais plus largement, la déferlante des sites de streaming américains sur abonnement comme Netflix et Amazon Prime, et bientôt Disney, attaque son marché de plein fouet. Une concurrence qui a obligé le groupe à lancer des services moins chers, comme la plateforme MyCanal et la nouvelle offre Canal+ Séries. En attendant, le groupe de télévision payante annonce donc un plan de départs volontaires portant sur près de 20% de ses effectifs dans l’Hexagone. Le groupe compte 2800 salariés en France, 7000 dans le monde. Les années Canal, et les folies cannoises, sont bien finies… Au-delà, des économies sont aussi attendues sur les chaînes gratuites de la TNT du groupe C8, CStar et CNews.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook