Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Face au conflit social dans les raffineries, la France a augmenté ses importations de carburant





Le 14 Octobre 2022, par Olivier Sancerre

Malgré une majorité des raffineries en grève, plus des deux tiers des stations-service françaises continuent de fournir de l'essence. Pour maintenir un bon niveau d'approvisionnement, le pays a en fait augmenté les importations.


50% d'importations d'essence en plus

L'Ufip, qui regroupe les professionnels du secteur du pétrole, a annoncé que les importations de carburant avaient augmenté de 50% depuis une semaine en France. La raison est en simple : le mouvement de grève qui touche six raffineries sur les sept que compte le pays. Malgré le succès de cette mobilisation auprès des salariés, 70% des stations-service continuent de proposer de l'essence à leurs clients, bien qu'il existe des restrictions.

Le conflit sur les retraites en 2010 avait fait fermer 40% des stations-service. Et en 2000, 8 stations sur 10 étaient fermées en raison d'un mouvement de routiers et d'agriculteurs… Pour assurer un minimum d'approvisionnement, l'État a puisé dans ses stocks stratégiques, et d'autres mesures ont été mises en place comme la réorientation des flux logistiques, les dérogations pour le temps de conduite des transporteurs, leur circulation le week-end…

Tenir malgré le conflit social

Mais c'est surtout la hausse des importations qui permet au réseau de stations-service de continuer à fournir du carburant. Les pétroliers ont par exemple importé davantage de gazole (+30%) et procédé à des achats d'urgence pour l'essence, alors que la France est traditionnellement excédentaire dans ce domaine. Ces achats ont été réalisés en Belgique et aux Pays-Bas, malheureusement au prix fort.

Les traders profitent en effet de la situation pour augmenter leurs tarifs, ce qui a un impact sur les prix dans les stations-service : le litre de SP 95-E10 a ainsi augmenté de 7 centimes ces derniers jours, celui de gazole de 11 centimes, ajoutant encore aux difficultés des automobilistes et contribuant à la flambée des prix de l'énergie.



Tags : carburant

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook