Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Facebook devient le numéro deux en termes de revenus publicitaires





Le 23 Décembre 2013, par

La question de la publicité en ligne devient de plus en plus centrale pour les multinationales du web comme Facebook, Google ou Yahoo. Surtout pour Facebook qui, depuis son entrée en bourse, doit confirmer à ses actionnaires que son business model est rentable et viable, surtout sur le long terme.


cc/flickr/Scott Beale
cc/flickr/Scott Beale
Du coup, le réseau social de Mark Zuckerberg a renforcé la monétisation de ses espaces publicitaires jusqu’à devenir un incontournable pour les annonceurs. Un succès qui l’a fait monter, en 2013, à la seconde place en termes de revenus publicitaires après le leader incontesté du secteur : Google.

L’écart entre Google et Facebook semble incommensurable : là où le premier gagne près de 17 milliards de dollars (selon l’étude de l’institut eMarketer) le réseau social ne gagne « que » 3,17 milliards. Presque 6 fois moins, donc, mais assez pour passer devant Microsoft et Yahoo et prendre la seconde place du classement des entreprises du web qui engrangent le plus de chiffre d’affaires en publicité.

Doucement, donc, Facebook a rogné des parts de marché à Yahoo, Microsoft et Google jusqu’à s’octroyer 7,4% du marché de la publicité online aux Etats-Unis. Loin devant trône Google et ses 40% de parts de marché.

Le même classement se retrouve au niveau mondial avec Google en tête (32% du marché de la publicité en ligne) et Facebook qui suit derrière (5,6% du marché).

Les deux géants se retrouvent d’ailleurs toujours en compétition, même sur le mobile, plateforme sur laquelle Facebook réussit à réaliser la moitié de son chiffre d’affaires grâce à ses 16% du marché de la publicité mobile aux Etats-Unis. De quoi inquiéter un peu plus Google qui détient, de son côté, 41,5% du marché.

Le mobile devient d’ailleurs un enjeu grandissant Outre-Atlantique puisque selon l’institut eMarketer il devrait représenter 9,6 milliards de dollars en 2013 soit près de 23% du marché de la publicité online.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook