Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Facebook sera-t-il forcé d'abandonner Instagram et WhatsApp ?





Le 11 Décembre 2020, par François Lapierre

Facebook est dans le collimateur des autorités américaines de régulation du commerce. La Federal Trade Commission (FTC) veut que le réseau social se sépare d'Instagram et de WhatsApp, deux poids lourds qui comptent des milliards d'utilisateurs.


Les autorités américaines partent à la chasse à Facebook

Entre les autorités américaines et Facebook, le divorce est consommé. La FTC, qui régule le commerce aux États-Unis, a porté plainte contre le réseau social, accusé de pratiques anti-concurrentielles et d'abus de position dominante. Ce faisant, l'entreprise fondée et dirigée par Mark Zuckerberg empêcherait l'éclosion de concurrents et l'innovation. La FTC veut défendre son point de vue en justice afin d'obtenir la revente ou la cession de la messagerie instantanée WhatsApp et du réseau de partage de photos et de vidéos Instagram, deux services très populaires qui permettent à Facebook d'engranger davantage de données pour les publicités ciblées.

La plainte impressionne par son ampleur, cependant elle repose sur des fondations tremblantes. C'est la FTC en effet qui a autorisé l'acquisition par Facebook d'Instagram en 2012 (pour un milliard de dollars) et de WhatsApp en 2014 (19 milliards). L'entreprise n'a d'ailleurs pas manqué de souligner immédiatement ce point litigieux, elle soulève en effet que la Commission cherche à s'octroyer une « deuxième chance » sans égard à l'impact d'une éventuelle scission des activités entre Facebook, WhatsApp et Instagram.

Scission avec WhatsApp et Instagram

En dehors des passerelles techniques et commerciales qui ont été dressées entre ces trois plateformes, Facebook a entrepris un chantier de longue haleine visant à fondre les différentes architectures disparates entre son service, WhatsApp et Instagram. Une revente de ces deux derniers coûteraient donc extrêmement chers et affaiblirait Facebook qui représente aussi une part du « soft power » américain. Que se passerait-il si TikTok, d'origine chinoise, devenait le réseau social de référence pour les milliards d'utilisateurs ?

Cette procédure intervient dans un contexte de plus en plus difficile pour les géants du numérique. En octobre, le Département de la Justice accusait Alphabet, la maison-mère de Google, de pratiques anticoncurrentielles pour asseoir sa domination sur les secteurs de la recherche sur Internet et la publicité en ligne.



Tags : Facebook

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.













Rss
Twitter
Facebook