Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Faute de clients, la SNCF contrainte de supprimer des TGV





Le 9 Octobre 2020, par Paul Malo

À la crise des transports aériens s’ajoute celle des déplacements ferroviaires, à la fréquentation réduite du fait des craintes et des contraintes.


Une clientèle professionnelle évaporée

Crédit : Pixabay
Crédit : Pixabay
Passer des heures masqué dans un train, même à grande vitesse, affronter la crainte d’une contamination… A la dimension psychologique s’ajoute la réduction des déplacements pour motifs professionnels. Autant de raisons qui font que, tout comme le transport aérien, le transport ferroviaire pâtit fotement de la crise sanitaire actuelle.

Conséquence directe : une baisse de fréquentation importante, parfois de 60 à 70% en semaine pour la clientèle professionnelle, selon les chiffres de la SNCF. Une telle chute l’a amenée à annoncer la suppression de TGV, plutôt que de devoir faire rouler des trains à vide.

Des adaptations jusqu'en 2021

Un choix qui s’imposait tant d’un point de vue économique, pour réduire les pertes, qu’écologique, afin de ne pas consommer d’énergie en vain. Malgré les prévisions clairement pessimistes pour les mois à venir, ces mesures sont présentés par la SNCF comme des adaptations provisoires.

Ainsi, ces suspensions de dessertes TGV pourront être aussi bien arrêtées qu’adaptées ou prolongées sur tout ou partie de l’année 2021, en fonction de l'évolution du trafic.  Afin de compenser ces suppressions de trains, la compagnie nationale devrait toutefois introduire des arrêts supplémentaires sur d’autres horaires.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook