Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fermeture des commerces : le gouvernement obligé de réagir après la fronde des maires





Le 2 Novembre 2020, par Paolo Garoscio

Alors que le confinement 2 a commencé, une cinquantaine de maires en France a décidé de prendre des mesures pour contrer la volonté du gouvernement de fermer les commerces de proximité. Des arrêtés municipaux ont ainsi été pris : symboliques, ils ont contraint le gouvernement à réagir. Mais les commerces resteront fermés.


L’incompréhension des commerçants et les arrêtés des maires

Pixabay/Pexels
Pixabay/Pexels
Durant les premiers jours du confinement 2, en France, plusieurs maires de petites et moyennes communes se sont mobilisés en soutien de leurs commerces de centre-ville. Des dizaines d’arrêtés municipaux ont été pris, autorisant lesdits commerces à ouvrir. Une mesure symbolique, l’arrêté municipal ne pouvant aller à l’encontre d’un décret, mais qui a vivement fait réagir le gouvernement.

Bruno Le Maire a fortement critiqué, samedi 31 octobre 2020, ces décisions, jugeant les maires qui les ont prises « d’irresponsables ».
Des propos qui ont choqué les concernés et l’Association des Maires de France qui, sur Sud Radio, a demandé le 2 novembre 2020 au ministre de les retirer. Entre temps, Jean Castex a annoncé un serrage de vis visant les grandes surfaces, autorisées à ouvrir.

Fermeture des rayons non-essentiels : une mesure inattendue

Alors que les maires demandaient la réouverture, sous conditions, des petits commerces, le gouvernement a décidé qu’il en serait autrement. Puisque la polémique venait du fait que les grandes surfaces pouvaient vendre des produits « non-essentiels », alors que les petits commerces vendant ces mêmes produits sont fermés, dès mardi 3 novembre 2020, les grandes surfaces devront fermer les rayons concernés. Pour Jean Castex, en effet, il est trop tôt pour « revenir sur les règles » du confinement.

Si la décision apporte de l’équité de traitement, elle n’est pas celle demandée par les maires qui réclament toujours l’ouverture des petits commerces. Surtout que le risque de distorsion de la concurrence à la faveur des géants du e-commerce, comme Amazon, qui continuent de vendre ces produits, est réel et inquiète à la fois les grands distributeurs et les TPE-PME.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook