Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ferrero avale les activités américaines de Nestlé





Le 16 Janvier 2018, par

Il y a six mois, Nestlé mettait en vente ses activités américaines. Le repreneur est désormais connu : il s'agit de Ferrero, qui va débourser près de 2,5 milliards d'euros.


Le groupe italien va ainsi mettre la main sur plusieurs marques reconnus outre Atlantique, comme Crunch, Butterfinger, ou encore Chunky. L'activité américaine vendue par Nestlé à Ferrero pèse pour 3% des revenus de Nestlé (soit 764 millions d'euros en 2016). L'entreprise suisse a engrangé l'an dernier 22,7 milliards d'euros de revenus aux États-Unis : c'est son premier marché au monde, mais la concurrence y est particulièrement forte. Cela faisait plusieurs années que les marques américaines du groupe présentaient des difficultés, en particulier au niveau de leurs produits.

Les consommateurs américains se tournent en effet de plus en plus vers des produits alimentaires plus haut de gamme, ce que les marques de Nestlé n'offraient pas, ou pas suffisamment. La multinationale agro-alimentaire reste en possession de plusieurs marques fortes aux États-Unis, comme KitKat et Toll House (spécialisé dans les gâteaux). Mais la vente des autres fabricants de confiseries va permettre à Nestlé de concentrer ses efforts sur ses autres activités internationales, l'objectif était de rehausser la rentabilité du groupe : eau en bouteille, nourriture pour animaux, repas surgelés, café, produits pour enfants…

Pour ce qui concerne Ferrero, l'opération est également intéressante puisque l'entreprise cherchait à renforcer ses positions aux États-Unis. Le groupe italien prend la troisième place, derrière Mars et Hershey, intouchables (pour le moment). Ce dernier a toutefois supprimé 15% de ses effectifs suite à l'évolution de la consommation de confiserie outre Atlantique. La transaction doit aboutir d'ici la fin du premier trimestre de l'année, après le feu vert des autorités de régulation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Nestlé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook