Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fessenheim va bien fermer ses portes





Le 25 Avril 2016, par

La France doit réduire la part du nucléaire à 50% dans sa production d’électricité d’ici à 2025. Cela passe par des fermetures de centrales nucléaires, comme celle de Fessenheim.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ce lundi 25 avril, François Hollande a demandé à EDF de proposer la fermeture de « certaines centrales » d’ici 2018, et de prolonger la vie de plusieurs autres. « Fermer des centrales n'est pas une décision qui s'improvise », a précisé le président de la République lors de son discours à la Conférence environnementale. Ces fermetures devront donc se réaliser « selon un calendrier précis, dans le respect des personnels, des territoires et de nos engagements en matière de climat ».

Les propositions d’EDF devront par ailleurs respecter les décisions de l’Autorité de sûreté nucléaire sur l’état du parc des centrales nucléaires en France. Ces décisions sont attendues d’ici la fin de l’année 2018. François Hollande a aussi confirmé que la centrale de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, sera bel et bien la première qui fermera ses portes dans les années à venir.

Le décret visant à confirmer cette fermeture sera quant à lui signé cette année. L’État et EDF discutent d’ailleurs des conditions de mise en œuvre de l’opération, et en particulier ce qui concerne les indemnisations à verser aux actionnaires du lieu. On compte EDF bien sûr, mais également des entreprises suisses et allemandes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : edf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook