Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fiat Chrysler dans le collimateur d'un constructeur chinois





Le 21 Août 2017, par

Les constructeurs automobiles chinois ont bien l'intention de ramasser la mise sur les marchés occidentaux, à commencer par les États-Unis. Great Wall Motor a confirmé son intérêt pour Fiat Chrysler Automobiles, dans son intégralité ou ou pour une ou plusieurs des marques du groupe italo-américain.


Great Wall a un objectif clair : devenir le numéro un mondial du segment SUV. Un secteur qui a le vent en poupe et qui compte parmi ses champions Jeep… Une marque Fiat Chrysler Automobiles (FCA). De fait, le constructeur chinois pourrait jeter son dévolu uniquement sur Jeep, qui a vendu 1,4 million de véhicules en 2016 et compte en commercialiser 2 millions en 2018. La marque seule est valorisée 23 milliards d'euros, alors que FCA affiche une capitalisation boursière de 17 milliards d'euros seulement.

Fiat Chrysler Automobiles, qui dévoilera son plan stratégique sur cinq ans en 2018, n'a pas confirmé la vente d'une ou de plusieurs marques (outre Jeep, FCA possède Ram, Maserati ou encore Alfa Romeo). Mais le groupe, septième constructeur mondial, est confronté à des difficultés structurelles comme la hausse des coûts, une législation plus sévère sur les émissions, et surtout au développement de l'automobile électrique et autonome. Dans cette optique, la vente de Jeep pourrait permettre au groupe de récupérer de l'argent frais pour faire face à ces nécessités stratégiques.

L'affaire n'est cependant pas faite pour Great Wall. Le constructeur a signifié son intérêt auprès de FCA, en sollicitant une rencontre avec le conseil d'administration du groupe. Mais aucune offre formelle n'a été déposée. Surtout, l'entreprise chinoise aura-t-elle les reins suffisamment solides pour avaler un des plus importants constructeurs occidentaux ? La capitalisation boursière de Great Wall n'est que de 14 milliards d'euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook