Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fiat Chrysler : vers une amende record aux États-Unis





Le 26 Juillet 2015, par

Fiat Chrysler fait face à de sérieuses difficultés aux États-Unis. Une amende record pourrait lui être infligée après de nombreux manquements liés à un rappel de véhicules.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
C’est l’agence américaine de la sécurité routière, la NHTSA, qui indiquera le montant total de l’amende, mais elle devrait s’élever à 105 millions de dollars. Un record en la matière, General Motors ayant écopé de 35 millions pour des rappels jugés tardifs de véhicules défectueux, et Honda de 70 millions pour des soucis de sécurité.

Cette grosse amende est liée à un rappel de 11 millions de véhicules du constructeur italo-américain, qui n’aurait pas alerté suffisamment tôt les propriétaires de ces voitures. Les réparations auraient aussi été insuffisantes et on reproche aussi à Fiat Chrysler d’avoir fait obstruction aux régulateurs.

La NHTSA pourrait, dans la foulée de l’amende, exiger du constructeur de racheter des véhicules et accepter un audit indépendant. Fiat Chrysler n’est pas au bout de ses peines, puisque le constructeur est également empêtré dans une affaire de piratage à distance de ses véhicules de marque Jeep : 1,4 million devront être rappelés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook