Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fin de l’ISF : les dons aux associations en berne





Le 3 Janvier 2019, par Paul Malo

La multiplication des réformes fiscales tout au long de l’année 2018 a clairement porté un coup aux dons aux associations.


Des dons aux associations en chute libre en 2018

Les changements de règles du jeu fiscal ne sont jamais sans conséquence. On y pense moins, spontanément, mais les dons sont eux aussi touchés. Ainsi, après une baisse des dons de 6,51% sur le premier semestre, la tendance s'est poursuivie sur le reste de l'année, selon France Générosités : sur l'année, la baisse des dons devrait être de 10 à 12%, comparé à 2017, soit plusieurs centaines de millions d'euros. L’an passé, 5,2 millions de foyers avaient déclaré à l’administration fiscale plus de 2,5 milliards d’euros de dons, les réductions d’impôt allant de 66% à 75%, selon l’organisme bénéficiaire.

Il faut dire que les retraités, les plus de 65 ans, impactés par certaines réformes en 2018, représentent 29% des donateurs réguliers, selon une étude de Kantar Public pour France Générosités. Mais la disparition de l’ISF et son remplacement par l’IFI, l’Impôt sur la fortune immobilière, est aussi passé par là. En 2017, près de 273 millions d'euros avaient été versés à des fondations reconnues d'utilité publique. Avec l’IFI, cette manne devrait baisser de 30 à 50%. S’ajoute à cela la mise en place au 1er Janvier du prélèvement à la source, source d’inquiétude pour les entreprises comme pour les contribuables.



 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook