Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fin des titres papier : les titres-restaurant seront entièrement dématérialisés en 2025





Le 2 Octobre 2023, par Axelle Ker

La ministre Olivia Grégoire vient d'annoncer une nouvelle mesure qui vise à simplifier et uniformiser les titres-restaurant d'ici 2025. Cette mesure était particulièrement attendue par les restaurateurs comme les employés.


Le double objectif de la dématérialisation des titres-restaurant

Annoncée ce lundi 2 octobre 2023 sur France Info par la ministre Olivia Grégoire, la dématérialisation totale des titres-restaurant devrait être effective fin 2025, au plus tard début 2026. Cette mesure a un double objectif : moderniser et d'uniformiser le système des titres-restaurant français. Pour ce faire, la ministre des petites et moyennes entreprises a « missionné il y a plusieurs mois l’Autorité de la concurrence pour voir si le fonctionnement du marché des Tickets Restaurant était équitable », selon ses déclarations. 

Très attendue par les restaurateurs et les employés du secteurs privés comme public, cette nouvelle mesure vise à les aider dans leurs transactions. De plus, la dématérialisation complète des titres-restaurant vise à diminuer les commissions des restaurateurs. En effet, chaque transaction avec un titre papier engendre pour eux des frais non négligeables. À titre d’exemple, la commission s’élève entre 3 et 5 % pour un repas à 10 euros. Olivia Grégoire n’hésitera pas « à plafonner les commissions » au « plancher plutôt qu’au plafond ».

Une mesure bénéfique tant pour les restaurateurs que pour les employés

Cette mesure fait écho aux condamnations de plusieurs entreprises émettrices de titres restaurant. En effet, en 2019, Edenred, Up, Natixis, Interticket et Sodexo avaient écopé d’une amende de 415 millions pour des pratiques anticoncurrentielles par l’Autorité de la concurrence. En France, 40 % des titres-restaurant sont sous forme papier et plus de 5 millions de Français les utilisent. Néanmoins, face aux commissions et aux différentes méthodes de paiement, bon nombre de restaurateurs s'étaient mis à refuser les titres sous forme de papier.

Outre le fait d'aider les restaurateurs, cette mesure vise également à soutenir les Français qui comptent sur leurs titres-restaurants pour payer leurs courses au supermarché et leur repas à leur travail. En effet, les titres-restaurant sont financés à hauteur de 50 à 60 % par les employeurs. C’est un véritable coup de pouce donné à leurs employés, en particulier pendant cette période où l’inflation sur les prix alimentaires reste élevée  (+ 23 % d’inflation sur les deux dernières années). La ministre Olivia Grégoire a également indiqué qu’une aide est en cours d’élaboration pour les entreprises qui n’ont pas encore franchi le pas de la dématérialisation. Pour celles qui l’ont fait, la dématérialisation des titres-restaurant est une aubaine. Cela « va incontestablement donner un coup d'accélérateur supplémentaire à la dématérialisation de notre industrie », comme l'a souligné Loïc Soubeyrand, le fondateur de Swile.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook