Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fin du tarif réglementé du gaz : comment s'adapter ?





Le 24 Avril 2023, par La rédaction

La fin du tarif réglementé du gaz et du bouclier tarifaire prévue pour le 30 juin suscite des inquiétudes chez les Français. Emmanuelle Wargon, présidente de la CRE, veut toutefois rassurer sur les conséquences de ce changement en expliquant comment les consommateurs peuvent s'adapter.


Tarif réglementé du gaz : la fin est proche

Les prix du gaz ont baissé ces derniers mois. En fait, ils ont retrouvé les niveaux d'avant la mise en place du bouclier tarifaire en octobre 2021, soit 40 euros du MWh. Emmanuelle Wargon, la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), a rappelé sur Franceinfo que le tarif réglementé du gaz (TRV) n'était pas particulièrement protecteur : son niveau évolue chaque mois avec une hausse de 51% entre janvier et octobre 2021.

Selon elle, « ça veut dire que les factures se stabiliseront en dessous du niveau du bouclier ». De fait, la fin du TRV du gaz programmé le 30 juin ne doit pas susciter d'inquiétude. Des mesures de continuité sont prévues pour éviter une situation de rupture brutale. Deux scénarios ont été élaborés. Le premier concerne les clients qui bénéficient actuellement un contrat de tarif réglementé du gaz : pour eux, il est temps de choisir un nouveau contrat.

Mesures de continuité et choix de nouveaux contrats

S'ils ne le font pas, ils basculeront automatiquement dans une offre similaire à l'actuelle. Quant aux consommateurs dont l'offre de marché est indexée sur le tarif réglementé du gaz, leurs fournisseurs leur proposeront également une offre de continuité, assure Emmanuelle Wargon. La présidente de la CRE recommande de prendre le temps d'étudier les offres des fournisseurs, mais sans se précipiter.

À partir de mi-mai, la CRE publiera un prix indicatif de référence incluant le prix de l'abonnement et le prix du kilowatt-heure pour aider les Français à comparer les offres. La baisse des tarifs observée devrait inciter les fournisseurs à proposer de nouvelles offres à prix fixes plus protectrices, selon Emmanuelle Wargon. En optant pour ces offres, les consommateurs pourront signer un contrat d'un an ou deux ans sans risque, sachant exactement combien ils paieront, ce qui constitue une autre manière de se protéger.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook