Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fin du thermique : Stellantis quitte l’ACEA et fait cavalier seul





Le 16 Juin 2022, par Olivier Sancerre

Stellantis a décidé de faire cavalier seul. En quittant l’association des constructeurs européens d’automobiles, le géant mondial entend continuer le combat contre la fin de la vente des voitures thermiques.


Fin de la vente des voitures thermiques

L’Union européenne a acté la fin de la vente des voitures thermiques en 2035. Une décision importante qui va accélérer le calendrier de la transition vers le 100% électrique chez tous les constructeurs automobiles. Tous les acteurs du secteur n’ont évidemment pas attendu pour se lancer dans l’électrique, mais certains sont plus en retard que d’autres. C’est le cas de Stellantis.

Le généraliste, qui compte plus d’une dizaine de marques, a certes annoncé un plan d’électrification rapide, mais son directeur général Carlos Tavares plaidait pour davantage de souplesse dans la mise en œuvre de la mesure de fin des ventes du thermique. Il quittera l’ACEA, l’association des constructeurs européens d’automobiles, à la fin de l'année. Ce groupement, créé en 1991, compte dans ses rangs 16 des plus grands constructeurs européens et étrangers.

Nouveau groupe de pression

Carlos Tavares a donc décidé de claquer la porte pour fonder le Freedom of Mobility Forum, un espace de discussion visant à regrouper tous les acteurs de la mobilité électrique, pas uniquement les constructeurs automobiles. « Les défis environnementaux qui nous attendent, ainsi qu’un marché en évolution rapide, demandent une approche à 360°, efficiente, globale et qui inclus toutes les problématiques », explique le directeur général du groupe.

Ce nouveau lobby sera-t-il suffisamment puissant pour peser dans les décisions de l’UE ? Difficile à dire, sachant que l’ACEA n’y est manifestement pas parvenue. L’association perd quoi qu’il en soit un membre important qui rassemble un grand nombre de marques comme Peugeot ou encore Ford.



Tags : stellantis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook