Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Finalement, les péages vont bien augmenter en 2024





Le 29 Novembre 2023, par Paolo Garoscio

À partir du 1er février 2024, les automobilistes français devront s'adapter à une augmentation des tarifs de péage. Une augmentation qui contredit les propos du gouvernement, mais qui pourrait être moins élevée que ce qui était craint après les menaces de certains concessionnaires, en particulier Vinci, sur fond de nouvelle taxe.


Clément Beaune confirme la hausse des tarifs des péages en 2024

Le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, a annoncé le 29 novembre 2023 sur RMC que les tarifs des péages d'autoroutes connaîtront une hausse maximale de 3% à partir de février 2024. Cette augmentation est inférieure à celle de 2023, qui avait atteint 4,75%, mais se situe au-dessus des hausses des années précédentes. Les prix des péages continuent donc de peser de plus en plus lourd sur le portefeuille des ménages.

Le gouvernement envisage d'imposer une nouvelle taxe sur les concessions d'autoroute et les grands aéroports, destinée à financer la transition écologique et le transport ferroviaire. Cette taxe, prévue dans le budget 2024, devrait rapporter environ 600 millions d'euros par an, avec une contribution majoritaire du secteur routier. Les recettes seront allouées à des investissements dans les bornes électriques, le leasing social pour les voitures électriques, et l'achat de nouveaux trains.

Péages : c’est l’État qui décide !

L’annonce est une bonne nouvelle : Vinci Autoroutes avait menacé de faire augmenter les prix de près de 5%, à cause de la nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires des autoroutes de 4,6%. Une hypothèse contre laquelle Clément Beaune se dresse, jugeant possible d’intervenir directement pour l’empêcher si jamais un concessionnaire devait décider d’une telle augmentation.

«  Il y a eu beaucoup d'intox, il y a eu beaucoup parfois de mensonges liés à cette taxe sur les sociétés de concessionnaires d'autoroute. Elle n'a aucun impact sur l'évolution des péages », a expliqué au micro de RMC le ministre des Transports. Il a également souligné que l'État, en fin de compte, a le pouvoir de valider l'évolution des tarifs de péage.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook