Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Finalement, les prix des produits alimentaires devraient augmenter





Le 12 Janvier 2024, par François Lapierre

Alors que les négociations commerciales entre la grande distribution et les fournisseurs de l'agro-industrie touchent à leur fin, le débat sur l'évolution des prix des produits alimentaires en grande surface se fait de plus en plus vif. Entre les déclarations optimistes des distributeurs et les perspectives plus réservées des industriels, les consommateurs s'interrogent sur l'impact réel de ces discussions sur leur pouvoir d'achat.


Négociations cruciales pour le pouvoir d'achat

Le 31 janvier marque la fin des négociations annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs, un moment clé dans la détermination des prix des produits vendus en grandes surfaces. Cette année, le gouvernement, dans l'espoir de voir une baisse des prix des matières premières se répercuter plus rapidement sur les étiquettes, a avancé cette période de négociations. Toutefois, la situation semble plus complexe que prévu. Selon plusieurs patrons de supermarchés, les négociations se révèlent difficiles, avec des agro-industriels exigeant des augmentations de prix, même sur les produits dont les coûts de production ont diminué.

D'un autre côté, les distributeurs, comme Thierry Cotillard, président des Mousquetaires (Intermarché, Netto), restent optimistes. Il a récemment affirmé à Ouest-France : « Je vous confirme qu’il y aura des baisses de prix pour les consommateurs, nous y travaillons ardemment ». En revanche, les industriels, représentés par Jean-Philippe André, président de l'ANIA, sont moins optimistes. Le dirigeant a indiqué sur Radio Classique : « On a pu entendre dire qu’il y aura des baisses générales des prix : je ne pense pas ». Il prévoit plutôt une légère inflation de 2 à 3 %, en raison notamment d'une structure de coûts élevée, exacerbée par les augmentations de salaire des deux dernières années.

Hausses de prix attendues sur certains produits alimentaires

Jean-Philippe André a également souligné que certaines denrées, comme le sucre, le riz, l’huile d’olive, le cacao ou le jus d’orange, pourraient connaître des hausses significatives. Ces produits en tension reflètent une réalité économique complexe, où des augmentations sur certaines matières premières viennent contrebalancer les baisses observées ailleurs. Cette situation contraste avec les attentes du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, qui avait prédit une baisse des prix de certains produits alimentaires en 2024, sans toutefois anticiper un retour aux niveaux de prix d’avant-crise.

À l'issue de ces négociations, il semble que les consommateurs ne doivent pas s'attendre à une diminution généralisée des prix. La réalité du marché, influencée par des facteurs multiples tels que les coûts de production, les salaires et la tension sur certaines matières premières, mène plutôt vers une légère inflation. 



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook