Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fiscalité : les députés vote la suppression de la première tranche de l’IR





Le 16 Octobre 2014, par

L’une des mesures phares pour redonner un peu de pouvoir d’achat aux Français vient d’être votée. La suppression de la première tranche d’imposition sur le revenu a été validée par l’Assemblée nationale.


@Shutter
@Shutter

La mesure avait été vivement critiquée. Des observateurs se demandaient alors qui allait payer pour ces ménages qui vont se retrouver concernés par cette suppression. Pourtant la fin de la première tranche de l’impôt sur le revenu a été votée jeudi 16 octobre en première lecture, à l’Assemblée nationale. 

Cette réforme devrait concerner plus de six millions de foyers, des ménages dont les revenus imposables ne dépassent pas les 11 991 euros. Ces foyers étaient jusqu’alors taxés à 5,5 %. La mesure avait été prévue dans le cadre de la loi de finances 2015.

On estime le coût d’un telle mesure à 3,2 milliards d’euros pour l’Etat, l’an prochain Une somme qu’il va falloir aller chercher ailleurs, ce qui permettra aux ménages plus aisés de voir leurs impôts augmenter l’an prochain. Désormais, seuls les foyers dont le revenu imposable 11 992 euros paieront l’impôt sur le revenu, taxés à 14 %. 


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook