Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fiscalité : les députés vote la suppression de la première tranche de l’IR





Le 16 Octobre 2014, par

L’une des mesures phares pour redonner un peu de pouvoir d’achat aux Français vient d’être votée. La suppression de la première tranche d’imposition sur le revenu a été validée par l’Assemblée nationale.


@Shutter
@Shutter

La mesure avait été vivement critiquée. Des observateurs se demandaient alors qui allait payer pour ces ménages qui vont se retrouver concernés par cette suppression. Pourtant la fin de la première tranche de l’impôt sur le revenu a été votée jeudi 16 octobre en première lecture, à l’Assemblée nationale. 

Cette réforme devrait concerner plus de six millions de foyers, des ménages dont les revenus imposables ne dépassent pas les 11 991 euros. Ces foyers étaient jusqu’alors taxés à 5,5 %. La mesure avait été prévue dans le cadre de la loi de finances 2015.

On estime le coût d’un telle mesure à 3,2 milliards d’euros pour l’Etat, l’an prochain Une somme qu’il va falloir aller chercher ailleurs, ce qui permettra aux ménages plus aisés de voir leurs impôts augmenter l’an prochain. Désormais, seuls les foyers dont le revenu imposable 11 992 euros paieront l’impôt sur le revenu, taxés à 14 %. 


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook