Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fitbit : le spécialiste du bracelet connecté en petite forme





Le 23 Février 2016, par

Plus dure sera la chute pour Fitbit ? Le constructeur de bracelets connectés plonge à la Bourse de New York : -20% à l’ouverture de Wall Street ! Un coup rude pour l’entreprise, après l’annonce de prévisions pour 2016 moins bonnes que prévu.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Pourtant, les résultats sont loin d’être négligeables pour le fabricant. Sur l’ensemble de 2015, Fitbit a généré un chiffre d’affaires de 1,86 milliard de dollars, soit le double de l’année précédente. L’entreprise affiche également 254 millions de dollars de bénéfices pour l’an dernier…

Mais ce sont les prévisions pour 2016 qui ont déçu les analystes et les investisseurs, qui craignent une baisse de forme. Fitbit a annoncé une estimation du chiffre d’affaires compris entre 420 et 440 millions de dollars pour le premier trimestre, alors que le consensus s’établissait à 486,4 millions : la différence est trop importante pour ne pas dégrader fortement l’action du groupe.

Fitbit se débat au milieu d’une concurrence acérée et malgré des produits populaires, il faut sans cesse continuer à investir pour innover. Ce d’autant que le marché se tourne de plus en plus vers les montres connectées de type Apple Watch, un secteur qui commence à décoller sous l’impulsion du créateur de l’iPhone.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fitbit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook