Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fitch confirme sa perspective négative sur la note de la France





Le 10 Mai 2021, par Olivier Sancerre

L'agence Fitch maintient la note de la France à « AA », et conserve aussi la perspective négative en raison des conséquences de l'épidémie qui vont se faire sentir encore longtemps, notamment au niveau de la dette publique.


Lourd endettement des finances publiques

Les notes se suivent sans se ressembler. Début avril, Standard & Poor's donnait à la France une note de « AA » assortie d'une perspective stable. L'agence montrait ainsi sa confiance en la capacité de l'économie tricolore à rebondir et à rééquilibrer ses finances publiques. Le tableau est un peu différent avec Fitch, qui a octroyé la même note à la dette française, « AA » donc, mais avec une perspective cette fois négative.

Cela confirme la note donnée par Fitch en mai 2020, qui à l'époque avait revu sa perspective : de stable, elle passait à négative. L'agence de notation craint que la dette publique demeure notoirement plus élevée que les années précédents, « avec un risque d'augmenter encore à long terme ». L'an dernier, le niveau de dette publique s'est établi à 9,2% du PIB, trois fois plus qu'en 2019, mais la crise sanitaire est passée par là, nécessitant un énorme effort des finances publiques pour soutenir l'économie, les salariés et les entreprises.

Résilience de l'économie française

Fitch admet toutefois que l'endettement de l'an dernier est meilleur que ce que l'agence avait prévu. Fitch indique toutefois que la détérioration enregistrée en 2020 intervient dans un contexte de niveaux de dette « déjà élevés », ainsi que de progrès limités en matière de consolidation fiscale et de croissance économique modérée. Le déficit public va se réduire au cours des deux prochaines années, selon l'agence, « mais à un rythme modéré, au vu du soutien public toujours substantiel lié à la pandémie ».

Par conséquence, le déficit devrait s'établir à 8,7% du PIB en 2021, et à 5,7% en 2022. Sur le plan des points positifs, Fitch relève l'économie riche et diversifiée du pays, et salue les signes de résistance face au choc du coronavirus. Par ailleurs, les taux d'intérêt faibles et l'accès à des marchés de capitaux liquides, à la fois en France et à l'extérieur en tant que membre pivot de l'Eurozone, « contribuent à atténuer les risques liés au fort endettement public ».



Tags : fitch

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook