Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fitch maintient la note de la France mais souligne des faiblesses financières





Le 30 Octobre 2023, par François Lapierre

L'agence de notation Fitch a confirmé la note de la France tout en pointant des inquiétudes concernant le déficit public et le niveau d'endettement du pays. Malgré une économie solide et des institutions robustes, la trajectoire de redressement financier de la France est jugée « limitée » par l'agence.


Soulagement pour le gouvernement

L'agence de notation Fitch a confirmé la note de la France à « AA- », six mois après une dégradation. Cette annonce survient une semaine après que Moody's a également maintenu sa propre évaluation de la France. Fitch attribue à l'Hexagone l'une des meilleures notes possibles, ce qui indique une grande crédibilité sur les marchés financiers. Néanmoins, l'agence pointe du doigt des problèmes importants concernant les finances publiques du pays.

Fitch souligne la robustesse de l'économie française, mentionnant une « économie importante, riche et diversifiée, des institutions fortes et efficaces et une stabilité macrofinancière ». Toutefois, l'agence exprime son inquiétude quant au niveau élevé du déficit public et de l'endettement. Selon Fitch, le projet de budget français pour 2024 envisage une réduction du déficit budgétaire qui passerait de 4,9% en 2023 à 4,4% en 2024, une trajectoire jugée « limitée ». L'agence prévoit même un déficit public de 4,6% en 2024, du fait d'une croissance plus faible qu'anticipé par le gouvernement et de risques que les économies prévues ne soient pas réalisées.

La note de Fitch essentielle pour la signature de la France

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, a pris « acte de la décision de Fitch » et s'est dit « totalement déterminé à rétablir les finances publiques de la France ». Il est à noter que la dette française a dépassé les 3.000 milliards d'euros au premier trimestre 2023, et le pays envisage d'emprunter un montant record de 285 milliards d'euros en 2024.

La note de Fitch est assortie d'une perspective « stable », indiquant que l'agence n'envisage pas de modifications à court terme. Cependant, une dégradation « significative » des perspectives de croissance, une baisse de la compétitivité ou une hausse du déficit pourraient avoir un impact négatif sur la note de la France. La prochaine agence de notation à examiner la France sera Standard & Poor's (S&P) le 1er décembre. Il y a cinq mois, S&P avait maintenu sa note mais aussi la perspective « négative », ce qui laisse planer la possibilité d'une révision à la baisse.



Tags : fitch

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook