Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Flou autour du chèque alimentaire





Le 14 Septembre 2022, par François Lapierre

Le chèque alimentaire verra-t-il le jour ? La question mérite d'être posée, car le gouvernement fait souffler le chaud et le froid, tandis que la FNSEA y tient absolument.


Le chèque alimentaire enterré par Bercy

Bruno Le Maire a enterré le projet de chèque alimentaire, du moins c'est ce qu'on peut penser après ses déclarations sur LCI. Le ministre de l'Économie a en effet annoncé qu'un tel dispositif n'a pas pu être mis en place de manière opérationnelle, rapide et efficace. Étrangement, au ministère de l'Agriculture, le son de cloche est très différent : on y explique en effet que le travail autour du chèque alimentaire se poursuit.

Le ministère des Solidarités est également impliqué car cette aide doit parvenir aux foyers les plus modestes. Enfin, la FNSEA continue de faire pression sur l'exécutif : le syndicat agricole, qui a fait du chèque alimentaire une de ses mesures phare, entend bien aller au bout de demande qu'une concertation entre les ministères se mettent en place pour démêler le vrai du faux.

Mais d'autres ministères y travaillent…

Selon l'organisation, un tel chèque coûterait de 2,5 à 5 milliards d'euros par an. Une telle somme peut-elle être dégagée sur les deniers publics ? C'est la question qui semble se poser. Du côté de Bercy, on prépare activement la prochaine loi de finances, qui sera présentée le 26 septembre au Conseil des ministres. Et a priori, le ministère de l'Économie veut réduire les dépenses de plusieurs milliards d'euros…

Il faut dire que les vents sont contraires. La croissance, estimée par le gouvernement à 1,4% en 2023, pourrait être encore plus faible. La Banque de France a même évoqué une « récession ». Par ailleurs, les taux d'intérêt en hausse réduisent les marges de manœuvre du budget. Et puis il y a les mesures contre l'inflation qui vont peser lourd l'année prochaine…




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook