Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fnac Darty : 45 millions de manque à gagner à cause des « gilets jaunes »





Le 11 Janvier 2019, par François Lapierre

L’impact du mouvement des « gilets jaunes » en fin d’année dernière a été variable selon les entreprises et les secteurs d’activité. Pour le groupe Fnac Darty, il a été particulièrement élevé.


Les fêtes de fin d’année sont très importantes pour Fnac Darty, notamment durant les samedis qui précèdent Noël : les consommateurs se rendent en masse dans les magasins du groupe pour y acheter leurs cadeaux. Les manifestations des « gilets jaunes » et les violences dans leur sillage a provoqué la fermeture de plusieurs boutiques de l’enseigne : les magasins parisiens, ceux des Champs Élysées et des Halles, ont dû été en partie ou complètement fermés pendant ces journées de fort trafic. Or, ils rapportent traditionnellement beaucoup. L’entreprise a chiffré ce manque à gagner : 45 millions d’euros de chiffre d’affaires en moins.

La période est d’autant critique pour Fnac Darty que les consommateurs ne se sont pas reportés sur internet… « Cet impact sur les ventes de fin d'année devrait peser en conséquence sur la croissance du résultat opérationnel courant attendue pour l'année 2018 », affirme le communiqué dans un communiqué. Malgré ces performances dégradées, l’entreprise assure que ses objectifs à moyen terme restent d’actualité, notamment que l’enseigne va connaitre une croissance supérieure à ses marchés.

La marge opérationnelle courante devrait s’établir entre 4,5% et 5%. Enfin, et c’est sans doute le plus important pour le groupe, « l'intégration Fnac Darty s'achève conformément au plan, et le groupe réaffirme son objectif de 130 millions d'euros de synergies à fin 2018 ». L’entreprise fera connaitre son chiffre d’affaires de l’exercice 2018 fin février ; en 2017, il avait enregistré des ventes de 7,44 milliards d’euros.



Tags : Fnac Darty

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook