Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ford et Volkswagen ensemble pour produire des utilitaires et des pickups





Le 18 Janvier 2019, par La Rédaction

C’est l’alliance de deux géants de l’industrie automobile. Le groupe américain Ford et le mastodonte allemand Volkswagen ont annoncé leur volonté de lancer des véhicules utilitaires et des pickups en commun.


La nouvelle alliance mondiale annoncée cette semaine a de multiples répercussions. À compter de 2022, les deux constructeurs automobiles vont commercialiser des fourgonnettes et des utilitaires issus des lignes de production de Ford ; l’année suivante, l’entreprise américaine lancera un pickup pour l’Europe, tandis que Volkswagen fabriquera un fourgon urbain. Le tout sous la houlette des deux groupes puisque cette alliance va permettre à l’un de faire produire des véhicules dans l’usine de l’autre, et inversement. 

En se partageant les capacités de production et la recherche et développement, les deux constructeurs vont bénéficier d’économies d’échelle importantes. Il faut s’attendre à une augmentation des bénéfices opérationnels des deux sociétés, qui auront les coudées un peu plus franches pour attaquer des marchés sur lesquels elles sont peu présentes. Volkswagen a une part de marché réduite aux États-Unis, quant à Ford le groupe connait des difficultés en Europe, où il compte fermer des usines et supprimer des postes.

Volkswagen et Ford ont également besoin de se reposer l’un sur l’autre alors que les deux constructeurs sont lancés dans la course au développement de l’automobile électrique et autonome. Le premier va y investir 50 milliards de dollars, le second 15 milliards. Ce type d’alliance n’est cependant pas la voie toute tracée vers le succès : il n’y a qu’à voir les difficultés actuelles entre Renault et Nissan pour s’apercevoir que les cultures d’entreprises peuvent parfois mal s’accorder.



Tags : Ford

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook