Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Forte hausse des saisies de faux billets d'euros en 2023





Le 30 Janvier 2024, par Aurélien Delacroix

La Banque centrale européenne a révélé une augmentation importante des billets contrefaits en circulation en 2023, tout en affirmant que la proportion de ces faux billets reste faible.


Les faux billets en euros de retour dans les portefeuilles

La BCE a publié des données indiquant une hausse de 24% des billets contrefaits retirés de la circulation en 2023 par rapport à l'année précédente. Malgré cette augmentation, le nombre de faux billets saisis demeure inférieur aux niveaux d'avant la pandémie. Avec environ 467.000 billets contrefaits retirés, dont plus de 70% étaient des coupures de 20 et 50 euros, le constat est clair : la contrefaçon reste une préoccupation. Cette hausse rompt avec la tendance à la baisse observée depuis plusieurs années, notamment durant les années de pandémie, où les chiffres avaient atteint des niveaux exceptionnellement bas.

La Banque centrale européenne ne ménage pas ses efforts pour lutter contre la contrefaçon. Elle a introduit une série de billets « Europe » entre 2013 et 2019, dotée de dispositifs de sécurité avancés. La BCE travaille également sur le développement de nouveaux billets, prévus pour remplacer la série actuelle. Ces nouveaux billets, qui devraient être choisis après un concours de design en 2026, mettront l'accent sur des thèmes tels que la « culture européenne » et les « fleuves et oiseaux ». L'objectif est de rendre les billets plus sécurisés, efficaces et durables. 

La contrefaçon à l'heure du numérique

Ces initiatives montrent l'engagement de l'institution à maintenir la confiance dans la monnaie physique, malgré la faible proportion de faux billets en circulation, qui était de 16 pour 1 million en 2023. Le phénomène de la contrefaçon s'adapte aux technologies modernes. Les autorités observent une augmentation de l'usage d'Internet, notamment des réseaux sociaux et des messageries cryptées, par les faussaires pour distribuer leurs faux billets. Cette évolution pose de nouveaux défis en matière de sécurité monétaire. 

Selon Yannette Bois, cheffe de l'Office central pour la répression du faux monnayage, la plupart des faux billets en France proviennent d'Italie, en particulier de la région de Naples. Ces nouvelles méthodes de diffusion exigent des réponses innovantes de la part des autorités et des institutions financières.



Tags : euros

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook