Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Forvia supprime 10.000 postes malgré de bons résultats





Le 20 Février 2024, par François Lapierre

En dépit d'une année financière positive, l'équipementier automobile français Forvia annonce une réduction importante de ses effectifs en Europe dans le cadre de son plan « EU-Forward ». Cette décision s'inscrit dans un contexte de transformation sectorielle et de défis économiques globaux.


Une performance financière solide en 2023 pour Forvia

Forvia, géant français de l'équipement automobile, a dévoilé une croissance importante de son chiffre d'affaires en 2023, avec une augmentation organique de 14%, atteignant 27,2 milliards d'euros. La marge opérationnelle du groupe s'est également améliorée, passant à 5,3% des ventes, grâce notamment à un bénéfice net de 222 millions d'euros. 

Ces résultats reflètent la solidité de l'entreprise dans un marché automobile confronté à de multiples défis, notamment la transition énergétique et les fluctuations de la demande. La direction de Forvia a exprimé son optimisme pour l'année 2024, visant un chiffre d'affaires entre 27,5 et 28,5 milliards d'euros.

Malgré cette performance financière remarquable, Forvia a annoncé le lancement du plan « EU-Forward », visant à réaliser 500 millions d'euros d'économies. Ce plan prévoit la réduction des effectifs en Europe de 10.000 personnes d'ici 2028, dans le but de renforcer la compétitivité du groupe et de contribuer à son désendettement. 

Des réductions d'effectifs partout dans le secteur

Selon Olivier Durand, directeur financier de Forvia, cette mesure affectera tous les sites européens, bien que de manière inégale. Cette démarche est justifiée par la nécessité d'adapter la structure de l'entreprise à un marché atone et de réduire sa dépendance à l'égard du marché chinois, ce dernier représentant une part significative des ventes et des bénéfices du groupe.

Forvia n'est pas isolé dans sa stratégie de réduction d'effectifs. D'autres géants de l'équipement automobile, tels que Continental et Bosch, ont également annoncé des suppressions de postes significatives, soulignant les pressions économiques et les transformations sectorielles auxquelles l'industrie est confrontée. 

Ces mesures reflètent une tendance plus large à la rationalisation et à l'optimisation des coûts dans un secteur en pleine mutation, marqué par la transition vers la mobilité électrique, l'impact des conflits géopolitiques sur les coûts énergétiques, et la concurrence accrue des fournisseurs asiatiques.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook