Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Foxconn, le partenaire industriel d'Apple, se lance dans l'automobile électrique





Le 20 Octobre 2021, par Olivier Sancerre

Les grandes manœuvres se poursuivent sur le marché de l'automobile électrique, un secteur qui permet à de nouveaux acteurs de faire leur apparition. C'est le cas de Foxconn, un des plus importants fournisseurs de produits électroniques au monde.


Trois modèles de véhicules électriques

Foxconn, le groupe chinois basé à Taïwan, est un mastodonte des produits électroniques : dans ses usines sont en effet assemblés l'iPhone d'Apple, ainsi que de nombreux autres appareils pour d'autres marques grand public. Mais l'entreprise ne veut pas se limiter à assembler des produits pour d'autres : elle veut aussi en concevoir et le marché de l'automobile électrique l'intéresse tout particulièrement.

C'est pourquoi Foxconn a dévoilé trois prototypes de véhicule électrique : une berline, un SUV et un bus. Suivant la nomenclature mise en place par Tesla, le groupe a baptisé « Model E » la berline, tandis que le SUV est nommé « Model C » et l'autobus « Model T »… À comparer avec les noms des gammes du constructeur américain ! L'objectif n'est pas de vendre en direct ces véhicules, mais de les construire avec d'autres fabricants. Ces trois modèles ont d'ailleurs été mis au point avec Fisker, une start-up américaine qui souhaite lancer sur le marché ses propres véhicules sous sa marque, avec une production qui débuterait fin 2023.

En quête de partenaires

Si Foxconn trouve un partenaire, la Model C pourrait être lancé à Taïwan à un prix inférieur à 310.000 euros. En cas d'homologation par le ministère des Transports chinois, le bus Model T circulerait dès l'année prochaine dans la ville de Kaohsiung. Tout est en place à en croire l'entreprise : Young Liu, le président de Foxconn, a affirmé que le groupe avait progressivement mis en place une chaîne d'approvisionnement et un réseau de distribution de véhicules électriques adéquat pour répondre à la demande.

Cette annonce pourrait séduire Apple, qui chercherait également à produire son propre véhicule électrique bourré d'électronique. Reste à résoudre un problème : la pénurie de composants qui touche déjà l'ensemble de l'industrie automobile et les constructeurs de produits électroniques. Au delà de ses capacités de production, Foxconn est une partie de la solution… et aussi une partie du problème s'il souhaite s'engager dans la fabrication de voitures à grande échelle.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook