Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Foxconn va faire appel à 10 000 robots pour produire l’iPhone 6





Le 8 Juillet 2014, par

Le lancement prochain du nouveau téléphone d’Apple, l’iPhone 6, qui est attendu le 19 septembre 2014 sur les étals du monde entier continue d’obliger son constructeur, le géant chinois Foxconn, à revoir ses plans de production. Après un recrutement géant annoncé en juin 2014, c’est désormais la robotisation de l’usine qui fait la une des médias. Et non, les deux choses ne semblent pas incompatibles à court terme.


cc/flickr/prachatai
cc/flickr/prachatai
Terry Gou, PDG de Foxconn, aurait annoncé la nouvelle à ses actionnaires en personne, si l’on en croit le site Internet 9to5Mac : un vaste plan de robotisation des usines d’assemblage du groupe afin de répondre à la demande d’Apple niveau stocks de son nouveau téléphone, l’iPhone 6. Car Apple compte bien éviter la rupture de stock à la rentrée.
 
En réalité il s’agirait d’un plan ancien, datant même de 2011, mais qui a pris énormément de retard. Initialement, en cette année 2014, le groupe aurait dû disposer de près d’un million de robots d’assemblages, baptisés « Foxbots ». Mais ce ne serait pas le cas.
 
Cela expliquerait peut-être le plan de recrutement massif qui concerne pas moins de 100 000 personnes lancé par Foxconn en juin 2014. Les ouvriers ainsi recrutés pourraient l’avoir été pour pallier au manque de robots.
 
Les performances risquent néanmoins de ne pas être les mêmes : les FoxBots, qui coûteraient entre 20 000 et 25 000 dollars, devraient pouvoir produire pas moins de 30 000 téléphones par an chacun.
 
Mais ce plan de robotisation à grande échelle inquiète les spécialistes. Foxconn pourrait, à terme, remplacer quasi intégralement ses ouvriers par des robots entraînant une vaste vague de licenciements. 
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook