Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Française des Jeux : bientôt la privatisation ?





Le 17 Septembre 2014, par

La Française des Jeux pourrait-elle être privatisée ? C'est une option très sérieuse sur laquelle a planché l'Agence des participations de l'État cet été. Le but ? Comme toujours : engranger de l'argent frais alors que les caisses sont vides.


Française des Jeux : bientôt la privatisation ?
La consultation a été organisée très discrètement par l'Agence auprès de plusieurs banques d'affaires. Plusieurs scénarios ont été élaborés, mais on évoque surtout une privatisation partielle de la Française des Jeux. Cela rentre dans le cadre de la politique de gestion plus agressive des participations de l'État (qui en détient dans 74 entreprises publiques), tel que le gouvernement s'y était engagé en début d'année.
 
L'État détient 72% du capital de la Française des Jeux, les salariés 5%, ls courtiers (qui distribuent les jeux) 3%, et d'anciens émetteurs de billets de loterie (20%). Revendre tout ou partie (ce qui est le scénario le plus probable) de la FdJ permettrait à coup sûr de générer quelques milliards d'euros qui ne seront pas de trop pour renflouer les caisses, réduire le déficit ou investir (dans le logement, par exemple).
 
La privatisation de la FdJ n'est pas une idée nouvelle. Il y a cinq ans, le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait envisagé l'hypothèse, avec une ouverture du capital en même temps que le lancement à la concurrence du marché des jeux en ligne. À l'époque, rien n'avait finalement été signé. Mais l'urgence est telle aujourd'hui que le gouvernement pourrait passer à l'acte sans s'encombrer de préjugés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook