Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Française des Jeux : les mises en progression au premier semestre





Le 22 Juillet 2018, par

La Française des Jeux a publié un panorama de ses résultats financiers pour le premier semestre. Il s’agit de donner une meilleure idée de la santé de l’entreprise avant l’ouverture de son capital.


La société, détenue à 72% par l’État, se porte bien. Sur les six premiers mois de l’année, les mises des joueurs ont atteint 7,9 milliards d’euros, contre 7,5 milliards l’année précédente. La loterie est la vache à lait de la Française des Jeux avec 6,3 milliards d’euros de mises pendant le premier semestre (100 millions de plus que durant la même période de 2017). Quant aux paris sportifs, ils sont eux aussi en pleine forme puisqu’ils totalisent 1,6 milliard d’euros, soit 25% de plus qu’il y a un an.

Pour Stéphane Pallez, la PDG de la FdJ, la société a enregistré « une très bonne performance sur ce premier semestre, au cours duquel nous avons énormément investi sur les paris sportifs et l'événement Coupe du Monde pour avoir une offre attractive, dans un contexte de développement du marché et de forte concurrence dans ce secteur ». L’événement sportif de l’année, à savoir la coupe du monde de football bien sûr, a enregistré 333 millions d’euros de paris : c’est « un record absolu », fait valoir la dirigeante.

La finale entre la France et la Croatie a généré 32 millions d’euros de mise à elle seule. Le groupe s’attendait à des mises de 200 millions d’euros durant la coupe du monde. Autre motif de satisfaction pour la Française des Jeux : les mises numérisées (paris en ligne et ceux enregistrés depuis des bornes physiques). Elles s’élèvent à 1,2 milliard d’euros, soit 400 millions de plus qu’il y a un an. « Notre objectif à horizon 2020 est d'avoir 20% de mises numérisées, et aujourd'hui nous en sommes à 15% », explique Stéphane Pallez.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook