Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Française des Jeux : malgré la crise, des revenus record en 2013





Le 3 Janvier 2014, par

Conséquence ou pas de la crise, la Française des Jeux ne s'est jamais aussi bien portée. Les Français ont en effet encore plus dépensé en jeux de hasard et de grattage en 2013, alors que 2012 avait déjà été une année record.


Dans le détail, les Français ont misé l'an dernier 12,35 milliards d'euros, soit 1,8% de plus qu'en 2012. Le pays compte 27,1 millions de joueurs (ayant misé au moins une fois par an), ou encore 800 000 joueurs de plus qu'en 2012… La dépense moyenne est de 8,80 euros par semaine et par joueur, contre 8,90 euros : la mise est plus faible, mais le volume étant plus important, les revenus sont en hausse.
 
Une grosse partie de cet argent a été reversé aux heureux gagnants, qui ont empoché 65,4% des 12,35 milliards dépensés l'an dernier. Par-rapport à 2012, c'est une hausse de 8 milliards, soit 2,5% de croissance, au grand bénéfice des joueurs ! Mais en tout et pour tout, la Française des Jeux a reversé 95% de l'argent des Français, aux gagnants donc, mais aussi à l'État, aux mouvements sportifs (230 millions) et aux détaillants.
 
Ces derniers sont aussi les grands gagnants des mises des joueurs : 96,7% des ventes de jeux de hasard et de grattage proviennent des bureaux de tabac, soit 1,7% de plus qu'en 2012. Les jeux en ligne, bien qu'en progression eux aussi (+5,5%), ne comptent que pour 410 millions.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook