Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Française des Jeux : une privatisation qui va rapporter gros à l'État





Le 9 Octobre 2019, par Olivier Sancerre

La privatisation de la Française des Jeux (FdJ) devrait être lancée en novembre. L'État pourrait en tirer « plus d'un milliard d'euros », selon la PDG de l'entreprise.


Gros lot pour les finances publiques

Le processus de privatisation de la Française des Jeux suit son cours, contrairement à celle, contestée, d'Aéroports de Paris. Comme prévu par Bruno Le Maire, l'État va mettre en vente une grande partie du capital qu'il détient dans la FdJ « sans doute avant la fin du mois de novembre ». Les 72% du capital que possèdent les pouvoirs publics vont fondre à 20%. Cela permettra aux finances publiques de récolter « plus d'un milliard d'euros », a affirmé Stéphane Pallez, la PDG de l'entreprise, chez BFM Business.

Elle a assuré que la FdJ était un « placement durable », un « très bon placement financier de long terme » : la Française des Jeux est une entreprise qui offre une « croissance dans la durée », qui est moins soumise aux cycles économiques. Stéphane Pallez relève ainsi que les marchés sont actuellement « nerveux, volatils ». La perspective d'un placement stable pourrait séduire bon nombre de « pères de famille ».

Activité en progression

Les particuliers investisseurs pourraient de plus être motivés par le programme de décote et d'action gratuite que le gouvernement veut mettre en place. La FdJ a présenté cette semaine des chiffres rassurants sur son activité, avec des mises en hausse de 8% sur les trois premiers trimestres (12,54 milliards d'euros), pour un chiffre d'affaires de 1,42 milliard (+7%).

Les finances publiques reçoivent une contribution de la FdJ : elle se montait à 3,3 milliards en 2018. Cette privatisation va permettre d'abonder un fonds pour l'innovation doté de 10 milliards d'euros. Il faudra plus que le milliard de la FdJ pour le garnir complètement.



Tags : fdj

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook