Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France, Europe et Chine : les grands dossiers d'Emmanuel Macron





Le 6 Novembre 2019, par Olivier Sancerre

Emmanuel Macron a fait le point sur les différents dossiers économiques entre la France, l'Europe et la Chine après sa visite chinoise de trois jours.


Tensions commerciales

La conférence de presse du président français a été l'occasion pour lui de faire le bilan sur les relations économiques entre la France et la Chine, dans un contexte fortement troublé par les tensions commerciales avec les États-Unis. Sachant que la France seule ne peut imposer son agenda, Emmanuel Macron souhaite crédibiliser la parole de l'Europe, qui doit être « souveraine ». Il appelle à « corriger les erreurs du passé » : « la Chine a compris que nous étions organisés, que nous avions un agenda d'ouverture et de souveraineté », a affirmé le chef de l'État.

Deux accords sont en passe d'être finalisés : d'abord, l'entente entre la Chine et l'Europe concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Et puis il y a un accord en matière d'investissement. Autre dossier important du moment, la réforme de l'Organisation mondiale du commerce, poussée par les États-Unis. Emmanuel Macron regrette « l'encéphalogramme plat » de l'Europe au niveau des réformes et sa capacité à s'en saisir elle-même : « Quand on aura une proposition européenne, on verra ce avec quoi la Chine est d'accord ou pas d'accord ».

La réforme de l'OMC

À l'OMC, la Chine bénéficie d'un statut de « pays émergent », une situation dénoncée par Donald Trump. Mais « avant de savoir jusqu'où la Chine peut aller, je nous appelle nous à la responsabilité ». Le président de la République a aussi évoqué le dossier sensible des équipements 5G, avec Huawei en tête.

Le géant chinois des smartphones et des équipements réseau est toujours en délicatesse avec les États-Unis, où il est accusé d'espionnage au service de Pékin. Emmanuel Macron a expliqué que le gouvernement avait un droit de regard en raison de la souveraineté et de la sécurité nationale. « Les grands fournisseurs chinois sont présents en France très largement comme partout en Europe, après, il y a des sujets qui ne sont que commerciaux et des sujets qui sont aussi de souveraineté. C'est quelque chose que la Chine comprend très bien », a-t-il indiqué.



Tags : chine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook