Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France Loisirs perd 90% de ses salariés et la majorité de ses boutiques





Le 15 Décembre 2021, par Olivier Sancerre

Que va-t-il rester de France Loisirs après la décision du tribunal de commerce de Paris ? La Financière du Trésor du patrimoine gagne une marque et conserve une poignée de boutiques ainsi que quelques dizaines de salariés.


Deux offres difficiles pour les salariés

Le tribunal de commerce de Paris a tranché entre les deux offres reçues pour sauver France Loisirs de la faillite. La première, celle de Reworld Media, proposait de reprendre 109 salariés en CDI, contre 44 seulement pour la proposition de Financière Trésor du patrimoine. Dans les deux cas, c'est très peu sachant que le club de livres compte 484 CDI, sur un total de 517 salariés.

Le comité social et économique (CSE) de l'entreprise avait choisi de soutenir le dossier de Reworld, qualifié de « moins mauvaise offre » mais qui a été jugée « insuffisamment aboutie » par les administrateurs judiciaires. Le tribunal en a donc décidé autrement. Financière Trésor du patrimoine, qui a aussi proposé une somme en cash de 500.000 euros, ne conservera que 14 des 122 boutiques actuelles de France Loisirs.

Lourdes pertes pour France Loisirs

L'entreprise rencontrait de sérieuses difficultés depuis plusieurs années. Malgré un chiffre d'affaires tournant autour de 100 millions d'euros annuel, France Loisirs accuse des pertes toujours plus importantes, et pas uniquement en raison de la crise sanitaire même si la pandémie n'a rien arrangé. En 2020, la société a perdu près de 8 millions d'euros. Et 14 millions entre janvier et fin octobre, alors que les restrictions sanitaires ont été levées.

France Loisirs a été placé en redressement judiciaire fin 2017, pour une sortie un an plus tard. Mais le groupe a replongé à la fin de cette année : il est en cessation de paiement depuis le mois de septembre, puis a basculé en liquidation judiciaire le mois suivant. Financière Trésor du patrimoine est une société créée il y a 16 ans par Derek Smith, à la tête d'un groupe familial qui réalise environ 160 millions d'euros de chiffre d'affaires chaque année.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook